SINODALITE – Ecoutez, de tous et entre tous.


Salut,

Nous vous invitons à rejoindre la réunion Zoom.
Quand : 30 sept. 2021 20h00 m. Buenos Aires, Argentine.

Inscrivez-vous à la date et à l’heure qui vous conviennent le mieux :
https://us06web.zoom.us/meeting/register/tZYvceCrqDsqEtfPMvl3ccVeTyDZGwzNrbax

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation avec les informations pour rejoindre le webinaire.


Savoir reconnaître et se rendre compte des manifestations de Dieu était et sera l’une des plus grandes grâces que l’on puisse avoir, car être conscient que le Seigneur agit dans notre vie est un don absolument spécial que le Seigneur nous fait. Si en d’autres temps, les écrivains sacrés ont su interpréter et transmettre ce que le Seigneur a inspiré, nous vivons aujourd’hui un de ces moments qui marquera l’histoire de l’Église, car la manière d’agir est en train de changer et reflète ainsi une nouvelle prise de conscience concernant de manière à permettre au Seigneur de se manifester parmi nous et à son tour une nouvelle manière de vivre en Église.

Comme nous l’avons vu dans d’autres écrits, le Discours du Pape François, pour les 50 ans de l’Institution du Synode des Évêques (15/10/2015), a marqué un style qui le met en œuvre et change ainsi le modus operandi de l’Église, au moins en Amérique latine et dans les Caraïbes, à l’occasion de l’Assemblée ecclésiale.

L’ÉCOUTE est l’un des aspects centraux de la Synodalité. Une écoute réciproque entre tous, où chacun a quelque chose à apporter et beaucoup à recevoir, parce qu’entre tous ils cherchent à entendre ce que l’Esprit Saint a à dire à son Église aujourd’hui. Cette écoute du Peuple de Dieu trouve son point de convergence dans le Synode des Évêques, où résonne la voix de toute l’Église : « … le chemin synodal commence par l’écoute du peuple, qui « participe aussi à la fonction prophétique du Christ, selon un principe très estimé dans l’Église du premier millénaire : « Quod omnes tangit ab omnibus tractari debet » – (Ce qui touche tout le monde, doit être traité par tout le monde). Le chemin du Synode se poursuit à l’écoute des Pasteurs. … Demandons d’abord à l’Esprit Saint le don d’écouter : écouter Dieu, jusqu’à ce que nous entendions avec Lui le cri du peuple ; il écoute le peuple, jusqu’à ce qu’il insuffle en lui la volonté à laquelle Dieu nous appelle ». De plus, le cheminement synodal culmine dans l’écoute de l’évêque de Rome,… comme témoin suprême de la fides totius Ecclesiae, garant de l’obéissance et de la conformité de l’Église à la volonté de Dieu… ».

Ce dynamisme d’ÉCOUTE, à ses différents niveaux, avec les différents protagonistes, a pour but l’ÉCOUTE de l’Esprit, qui parle à travers le peuple de Dieu, où les Évêques exercent leur ministère de gardiens et de garants de la foi, afin qu’avec le Successeur de Pierre, donne la garantie de l’unité et de la communion. Ce dynamisme de l’ÉCOUTE implique tout un apprentissage, car en même temps qu’il faut écouter attentivement (ce qui a toujours été promu et évoqué), il faut maintenant apprendre à parler, à exprimer une opinion, à exprimer ce que l’on ressent, cela à nos frais ;  parfois il faut de la maturité, pour filtrer les idéologies et les tendances et permettre à l’Esprit de manifester sa volonté en chacun. Le fait que l’Église nous accorde désormais la possibilité de donner notre avis, qui est un don, exige de l’humilité pour le faire en toute simplicité et sincérité, sachant qu’il s’agit d’une recherche entre tous, où nous pouvons tous avoir un avis et nous devons s’écouter avec le cœur, cherchant à discerner ce que le Seigneur nous dit, afin que, comme nous l’exhorte saint Paul : « … Examinez tout et restez avec les bons… » (Th 5,21), voulant écouter l’Esprit Saint qui parle à travers chacun de nous.

Quod omnes tangit ab omnibus tractari debet (Ce qui touche tout le monde, doit être traité par tout le monde) … Sans consultation, sans participation, sans esprit synodal, dans la recherche de la volonté de Dieu, NOUS  RISQUONS DE NOUS ECOUTER, dans un attitude auto-référentielle, qui ne garantit que le désintérêt et l’apathie, et conduit à l’échec et à la ruine, car ce travail dans lequel nous sommes n’est pas seulement notre action, mais nous sommes des instruments du Seigneur, pour mener à bien son projet et manifester sa volonté, où il a nécessairement tous les fils, bien que médiatisé par notre réponse et notre participation. D’où la nécessité d’avoir l’attitude synodale pour chercher parmi tous les chemins qui conduiront à la FEBIC LAC étant une expression vivante de la volonté du Père, cela ne sera possible que si chacun des membres se sent impliqué dans la tâche de construire entre tous un participatif FEBIC LAC, où chacun a une voix et le temps, pour partager des expériences et des préoccupations, où nous nous écoutons tous et où nous avons tous l’obligation de faire entendre notre voix, pour le bien de tous (lCor 12.6).

C’est pourquoi ce numéro de SYNODALITÉ, nous interpelle et nous interroge, pour voir si aujourd’hui la FEBIC LAC et dans sa mesure la CBF est ce que Dieu a rêvé pour la FEBIC LAC dans notre continent, puisque chacun a reçu l’invitation à participer à ce don et cette grâce qui est sa parole, mais qui, en se rassemblant en Fédération, exige de notre part une participation au dialogue en vue de la communion. En même temps, la synodalité nous encourage,  et nous pousse à continuer à chercher dans tous les domaines de l’écoute et de la participation, de telle sorte que nous nous laissions illuminer par l’Esprit pour être des instruments valables et utiles pour permettre le Seigneur à nous conduire, dans cette tâche qui est directement liée à l’annonce explicite du Seigneur, où, bien que nous puissions mettre tout notre talent, en définitive, la fécondité de notre tâche, est aussi action directe du Seigneur.

Espérons que la rencontre prévue le 30 septembre, à la fin du mois de la Bible, soit l’occasion d’entamer un nouveau temps au sein de la FEBIC LAC et tour à tour dans l’ensemble de la CBF, afin que notre adhésion enrichisse chacun, puisque chacun a sa place et un espace pour partager et exprimer ce que nous ressentons et donc nous cherchons avec le travail biblique que nous faisons. Comme point de départ de cette nouvelle façon de se relier et de s’impliquer, il y a cette invitation à participer à cette rencontre et ainsi continuer à construire une FEBIC LAC SINODAL, de plus en plus participative, dans la communion et la participation, se sentant impliquée et engagée dans la mission que nous avons.

Pbro. Lic. Jesús Antonio Weisensee H.

Coordinateur de la FEBIC LAC

Septembre. Mois de la Bible.2021


SINODALITY – Listening, by all and among all.

INTERNATIONAL THEOLOGICAL COMMISSION

SPEECH BY HOLY FATHER FRANCIS

LETTER FROM THE HOLY FATHER FRANCIS

SINODALITE – Ecoutez, de tous et entre tous.

LETTRE DU SAINT-PÈRE FRANÇOIS

DISCOURS DU SAINT-PÈRE FRANÇOIS

COMMISSION THÉOLOGIQUE INTERNATIONALE

SINODALIDAD – Escucha, de todos y entre todos.

COMISIÓN TEOLÓGICA INTERNACIONAL

30Sept. Francisco17oct15

30Sept. Chile

SINODALIDAD – Ascolta, di tutti e tra tutti.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .