FEBIC LAC Rencontres 11: Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés


Que voulait dire Jésus par ces mots ? Pleurer, c’est regretter, admettre que j’ai perdu quelque chose ou quelqu’un, être mal à l’aise avec ma situation actuelle, vouloir changer. Le regret, selon les mots de Ronald Rolheiser, c’est “d’accepter et de reconnaître à la fois notre perte et la douleur qui nous reste”.

Le Père William John-Lewis, coordinateur de zone de la Fédération Biblique Catholique en charge des Caraïbes, nous présente une réflexion sur cette béatitude considérant que dans notre monde, il y a beaucoup de souffrance, beaucoup de misère.

« Lorsqu’on le considère, dit le P. William, le nombre de personnes décédées à cause de cette pandémie de coronavirus, et les membres de la famille qui ont pleuré et pleuré la perte de leurs proches… il est clair qu’il y a de bonnes raisons de pleurer, de regretter. »

Nous vous invitons à suivre cette réflexion et à la partager pour nous aider à « faire face mutuellement » aux fragilités dans lesquelles nous vivons.

Voir la playlist complète des programmes “Encuentros FEBIC LAC”:




Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .