« je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois »


« C’est ainsi que mon Père vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère de tout son cœur »

Matthieu 18,21-35

Jésus continue l’enseignement qu’il dispense aux apôtres. Après leur avoir dit de pratiquer la correction fraternelle « afin de gagner notre frère » (Evangile de dimanche dernier), il répond à une question de Pierre sur le nombre de fois où on peut pardonner à quelqu’un d’autre.

Jésus refuse d’entrer dans le débat. Pour lui, il faut pardonner à chaque fois. « je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois » (18,22). Soixante-dix est un chiffre de totalité. Le chiffre sept également. Totalité multiplié par totalité, autant dire que pour Jésus, il ne faut jamais cesser de pardonner.

Il appuie son enseignement sur une parabole comme il les aime. Elle n’a qu’un but : nous rappeler que Dieu nous pardonne largement toutes nos fautes bien plus que tout ce que nous pouvons pardonner aux autres. Jésus veut-il dire que nous offensons Dieu d’une manière plus grave que tous les autres ? Oui, car Dieu est l’Amour même.

Par cette parabole, Jésus bouleverse une fois de plus nos habitudes inconscientes. En effet, nous avons une tendance certaine – du moins la plupart d’entre nous – à minimiser nos erreurs et nos fautes, à leur trouver des excuses, car, n’est-ce pas, nous nous connaissons bien, nous savons bien qu’au fond nous ne sommes pas méchants et que nous ne voulons pas le mal… En revanche, nous avons la dent dure sur les autres. Nous leur trouvons difficilement des circonstances atténuantes, surtout si nous avons été la victime de leur méfait ! Ainsi, nous exagérons la distance entre la légèreté de nos actes et la gravité des actes des autres.

Les paraboles de Jésus inversent la tendance ! il parle de la poutre dans notre œil et de la paille dans celui du frère (Matthieu 7,1-5). Il parle aujourd’hui de dix-mille talents (soixante millions de pièces d’argent) qu’un serviteur doit à son maître contre cent pièces, c’est-à-dire six cents mille fois moins d’argent dû par son compagnon que l’argent dû à son maître ! Cette énormité est uniquement destinée à nous faire réfléchir : Que savons nous de la culpabilité de l’autre ? Rien !

Nous ne connaissons que l’extérieur, l’acte. Nous ne savons pas le degré de responsabilité de l’auteur de l’acte. Seul Dieu le connaît. Voilà pourquoi il m’est interdit de juger (Matthieu 7,1) et voilà pourquoi je dois pardonner à mon frère « du fond du cœur » (Matthieu 18,35).

Enfin, Jésus rappelle que Dieu ne pourra pas nous pardonner, si nous refusons cela à nos frères et sœurs.

Pourquoi cette insistance sur le pardon entre nous ? Parce que sans pardon, nous ne pouvons pas vivre ensemble. Le Pardon est l’accomplissement du Don de l’amour. Dans la vie, nous avons des intérêts divergents et nous nous opposons souvent les uns les autres, et cet affrontement est d’autant plus insupportable qu’il est vécu entre personnes qui sont proches l’une à l’autre. Ainsi, sans pardon, la vie ensemble devient invivable. Jésus ne nous invite pas au pardon pour nous piéger, mais pour nous permettre de vivre ensemble. Cette loi du pardon nécessaire, comme toutes ses lois divines, est bonne pour nous.

Seigneur, toi qui es venu me pardonner avant même que je ne te connaisse, conduis-moi sur ce chemin d’humilité et de vérité. Et quand j’ai du mal à le faire, commence, toi, puisque cet autre auquel j’en veux est aussi ton enfant. Ton pardon sur lui fera fleurir le mien.

Emmanuel Lafont. Évêque de Cayenne, Guyane


https://blog.febic.org/category/idioma/frances/

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .