FÊTE DE SAINT BARTHELEMY: PREMIERE LECTURE


« La muraille de la cité reposait sur
douze fondations portant les noms
des douze Apôtres de l’Agneau »
Apocalypse 21,9-14.

Les dernières pages du livre de l’Apocalypse nous présentent la Jérusalem céleste, la ville sainte, image du peuple saint des élus dans le ciel, autour de Dieu et de l’Agneau, son Fils unique. Cette cité – ce peuple – rassemble l’humanité tout entière, symbolisée par les noms des douze tribus d’Israël (Ancien Testament) inscrits sur les douze portes (Apocalypse 21,12), et les noms des douze Apôtres de Jésus (Nouveau Testament) inscrits sur les fondations de la cité, qui eux, représentent toute les nations (Apocalypse 21,14).

Ainsi se trouve achevée la mission du Christ : sauver tous les hommes (1 Tim 2,4) et rassembler dans l’unité Juifs et païens (Éphésiens 2,14-18 ; Romains 11,12.15-16). « Dieu, en effet, a enfermé tous les hommes dans le refus de croire pour faire à tous miséricorde » (Romains 11,32).

Nous sommes invités à croire, de tout notre cœur, que le projet de Dieu n’est pas de faire entrer dans son paradis seulement les baptisés ou les catholiques, mais le plus grand nombre possible de gens, « une foule immense, que nul ne peut dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues, qui se tiendront debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches » (cf. Apocalypse 7,9).


L’Eglise est donc « dans le Christ comme un sacrement ou, si l’on veut, un signe et un moyen d’opérer l’union intime avec Dieu et l’unité de tout le genre humain » (Concile Vatican II, Constitution dogmatique sur l’Eglise Lumen gentium, 1). Elle a pour vocation de rassembler l’humanité tout entière. « Il y aura un seul troupeau et un seul pasteur » (Jean 10,16).

Dans cet effort de rassemblement, l’Eglise ne souhaite en aucun cas reproduire Babel, comme le laissait récemment entendre sur les ondes un pasteur évangélique. Babel s’est construit contre Dieu, mais Jésus veut rassembler l’humanité pour Dieu. C’est Babel à l’envers. Telle est notre mission.
Barthélemy fait partie des douze Apôtres. Il en est l’un des premiers, si l’on accepte l’identification de Barthélemy avec Nathanaël (cf. Jean 1,45-51). Mais nous savons très peu de choses sur lui et sur son ministère après la Pentecôte demeure incertain : l’Inde ? L’Arménie ?

Voilà bien l’étonnant dans le Nouveau Testament : tout est écrit à la gloire du Christ et de l’avancée de l’Evangile dans le monde. Rien ou presque n’attire notre attention sur les Apôtres. Comme les fondations d’une maison, ils ne se voient guère ! Mais sans elles – sans eux – rien de solide ne peut s’élever vers le Ciel.

Seigneur Jésus, Lorsque nous glorifions les apôtres, nous acclamons tes propres dons. Nous te remercions d’avoir choisi ces hommes d’humilité et de courage. C’est leur foi et leur témoignage qui sont à la source de notre foi et de notre amour pour Dieu Père, Fils et Saint-Esprit. Donne-nous de continuer leur témoignage avec la même force et une humilité sans bornes, pour ta Gloire et le salut du monde.


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .