C’était nos souffrances qu’il portait


« Or, c’est à cause de nos révoltes qu’il

a été transpercé, à cause de nos fautes

qu’il a été broyé. Le châtiment qui

nous donne la paix a pesé sur lui »

Isaïe 52,13 – 53,12.

En contemplation de la Passion de Jésus, l’Eglise nous donne à méditer aujourd’hui le « Quatrième chant du Serviteur » contenu dans le livre du prophète Isaïe.

Ce chant nous donner d’entrer dans le mystère du sens de la mort de Jésus.

Il est, à n’en point douter, la Parole par laquelle Jésus a permis aux disciples d’Emmaüs de passer du désespoir à l’espérance: « cœurs lents à croire ce qu’ont dit les prophètes ! Le Messie ne devait-il pas souffrir pour entrer dans sa gloire ? » (Luc 24,25-26).

C’était nos souffrances qu’il portait

http://www.guyane.catholique.fr/eveque/blog-de-leveque/290614-cetait-nos-souffrances-quil-portait/
— Leer en www.guyane.catholique.fr/eveque/blog-de-leveque/290614-cetait-nos-souffrances-quil-portait/

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

w

Conectando a %s